Les butée coracoïdiennes permettent une reprise des activités sportives chez les sportifs de haut niveau présentant une instabilité antérieure d'épaule.

Les scores fonctionnels sont meilleurs lorsque le chirurgien réalise le split du sous-scapulaire en position haute lors de la réalisation d'une butée coracoïdienne.

Le positionnement par le chirurgien de l'épaule des butées coracoïdiennes est plus fiable à ciel ouvert que par technique arthroscopique.

Les résultats fonctionnels préliminaires sont comparables après réalisation d'une butée coracoïdienne, que la technique soit conventionnelle ou par arthroscopie.

Une étude multicentrique permet de déterminer quels sont les facteurs de réussite et d'échec des réparations chirurgicales de Bankart sous arthroscopie. En casde facteurs de risques trop important, un geste de remplissage doit être associée ou une butée coracoïdienne réalisée.

L'utilisation d'un guide spécifique par le chirurgien de l'épaule pour la mise en place d'une butée coracoïdienne assure un meilleur positionnement de cette dernière.

La butée coarcoïdienne permet de diminuer les taux de récidives de luxation en cas de lésion osseuse importante sur la glène en comparaison aux techniques artrhoscopiques de réparation Bankart.

Les radiographies standards n'ont pas de pertinence pour évaluer le positionnement des butées coracoïdiennes.

L'analyse scannographique 2D ne semble pas être aussi fiable pour évaluer le positionnement des butées coracoïdiennes.

Les réparations capsulolabrales sous arthroscopie donnent de bons résultats cliniques bien que les taux de récidives ne soient pas négligeables.

Etude anatomique évaluant le niveau de réalisation du split du sous-scapulaire par le chirurgien de l'épaule pour les techniques arthroscopiques de butée coracoïdienne.

Please reload